La valeur Ouverture à autrui

La notion de civilisation n’est pas aisée à définir et peut donner lieu à des erreurs d’interprétation. À l’UNESCO, elle désigne un phénomène universel et pluriel et n’implique aucune hiérarchisation, étant entendu que les civilisations sont interculturelles par essence en même temps qu’elles préservent des identités singulières. C’est tout particulièrement le cas en cette époque de mondialisation où le dialogue, en tant que processus holistique reposant sur l’ouverture à autrui, est essentiel pour vaincre l’ignorance – ignorance chez les uns et les autres du mode de vie d’autrui, de ses valeurs, de sa langue, de son histoire et de son héritage, ignorance qui, comme le proclame notre Acte constitutif, est à l’origine des préjugés et de la guerre.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *